Une nouvelle bactérie potentiellement mortelle identifiée

Aujourd’hui, on voit le mal partout, sur les appareils que nous utilisons, les vêtements que nous portons et même dans la nourriture que nous mangeons. Mais il y a peu, une étude faite par des chercheurs australiens a permis de détecter une bactérie potentiellement mortelle présente naturellement sur notre corps.

Une bactérie déjà connue qui s’est métamorphosée

Ce sont des chercheurs australiens qui ont tiré la sonnette d’alarme en début du mois de septembre 2018. Après des recherches qu’ils ont effectuées dans leur laboratoire et des prélèvements faits dans des hôpitaux en Australie, ils ont détecté qu’une bactérie, déjà connue, était en pleine métamorphose.

Il s’agit du staphylocoque blanc aussi connu sous les termes plus techniques Staphylococcus epidermidis. En effet, cette bactérie est déjà connue est d’ailleurs présent naturellement sur la peau. Mais comme elle n’est pas dangereuse pour la santé, on n’y prêtait pas vraiment attention avant que ces chercheurs australiens n’aient publié leur rapport de recherche sur le magazine de santé Nature Microbiology.

Dans leur rapport en effet, ils disent que le staphylocoque blanc a modifié légèrement son ADN. Ainsi, elle est plus dangereuse et résiste à tous les antibiotiques existant jusqu’à présent. Toutefois, ces chercheurs soulignent que la bactérie « infecte le plus souvent les personnes âgées, aux défenses immunitaires affaiblies ou des patients porteurs de dispositifs implantés, tels que des cathéters, des valves cardiaques ou des prothèses articulaires ».

La bactérie est présente dans le monde entier

Avant de publier le résultat de leur recherche, les chercheurs australiens qui ont fait cette découverte ne se sont pas limités à leur territoire. Ils ont également fait des prélèvements sur des centaines de patients dans le monde entier et en conclus que cette bactérie potentiellement mortelle est également présente ailleurs. Ils n’ont pas cependant mentionné des noms de pays, mais ont bien confirmé que l’Europe était concernée par le sujet.

Le but de cet article n’est en aucun cas de vous faire peur, mais uniquement de vous détenir informer pour que vous puissiez prendre les mesures nécessaires. D’ailleurs, la bactérie dont parlent les chercheurs est potentiellement mortelle, mais ce n’est pas encore confirmé. De plus, pour l’instant heureusement, aucun mort n’est à déplorer. De plus, d’autres recherches sont déjà en cours pour neutraliser le Staphylococcus epidermidis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *