Quels médicaments efficaces pour traiter la scarlatine ?

La scarlatine est une maladie qui touche principalement les enfants de 5 à 15 ans. Cependant, les scientifiques n’écartent pas la possibilité de sa manifestation chez les adultes. Dans tous les cas, cette maladie n’est pas particulièrement grave, mais les effets sur le corps risquent parfois d’être peu appréciables.

Cela dit, il existe bel et bien des médicaments et antibiotiques pour la scarlatine. Mais avant d’aborder ce sujet, parlons des causes possibles de cette maladie et de ses symptômes sur le corps humain.

Cause et symptômes de la scarlatine

La cause de la scarlatine est la bactérie de type streptocoque A. On ne sait pas exactement où et dans quelle condition on peut attraper cette bactérie, mais on sait qu’elle est particulièrement contagieuse. Elle se propage notamment par voie aérienne vu que la bactérie habite les particules de salive et peut vivre assez longtemps dans l’air.

La scarlatine peut également se propager par le biais d’objets souillés par un malade. La bactérie peut y vivre assez longtemps et contaminer ainsi les personnes qui touchent à ces objets.

Il est important de savoir que, si l’on ne le traite pas, une personne atteinte de scarlatine peut être contagieuse pendant 21 jours. De plus, cette personne peut également être contagieuse 24 heures avant l’apparition des premiers symptômes, ce qui augmente grandement la faculté de contagion de cette maladie. Mais de quel symptôme parle-t-on exactement ? C’est ce que nous allons voir vite fait avant de parler des traitements.

La scarlatine se manifeste principalement par l’apparition d’éruptions cutanées très facile à reconnaitre. Elle provoque également des éruptions buccales et, dans les pires des cas, peut provoquer des maux de gorges importantes.

La scarlatine peut également avoir des complications et, dans ce cas, peut révéler des symptômes peu connus, dont une infection aux oreilles, une infection aux sinus ou une pneumonie. Ces derniers symptômes se produisent assez rarement, mais l’absence de traitement peut les favoriser. D’où la nécessité de ne pas prendre cette maladie à la légère. Et c’est ce qui nous emmène aux traitements efficaces contre la scarlatine.

Scarlatine : les médicaments efficaces pour la traiter

Quand les premiers symptômes de la scarlatine se manifestent, il est souvent trop tard pour se mettre en autoquarantaine dans le but d’éviter de contaminer ses proches. Comme nous l’avons vu plus haut, la bactérie en cause est contagieuse 24 heures avant l’apparition des symptômes. Voilà pourquoi on parle plutôt de traitement que de prévention. Il s’agit d’une infection imprévisible si l’on peut le dire.

Dans tous les cas, il existe des médicaments efficaces pour traiter la scarlatine. On parle notamment de la Pénicilline V, une molécule antibiotique qu’on connait aussi sous l’appellation Phénoxyméthylpénicilline.

Pour les personnes allergiques à la Pénicilline, il existe une alternative qui est la Macrolide. C’est également un antibiotique très efficace, mais qui n’est prescrit qu’en cas d’allergie.

En parallèle avec ces deux médicaments qui sont tous les deux très efficaces, il y a également l’amoxicilline pour ceux qui préfèrent les traitements par voie orale et la benzathine-pénicilline qui s’introduit par voie musculaire et dont les effets se manifestent assez rapidement.

Consignes particulières pour la scarlatine

Si ces médicaments évoqués précédemment sont en effet efficaces et n’ont plus à faire leurs preuves, ils restent des médicaments. Ainsi, avant de s’en procurer, il est toujours important d’en aviser votre docteur traitant. Même si certains de ces médicaments sont disponibles sans ordonnance, n’en prenez que sous la prescription d’un médecin.

Notons également que même si vous êtes sous traitement, la scarlatine peut être contagieuse pendant plusieurs jours. Ainsi, il est nécessaire de se mettre en isolement de tout contact extérieur pendant ces quelques jours. Même si l’on parle généralement de 15 jours d’isolement chez les enfants atteints de cette infection, seul un médecin peut confirmer le nombre de jours de repos. La scarlatine étant particulièrement contagieuse, il est préférable de ne pas exposer les autres aux risques d’infection.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *